Ce que j’en ai pensé…

 

(diffusion fr)

 

L’humour est toujours au rendez-vous dans NCIS, et c’est ce qui fait qu’on arrive à suivre les épisodes quand bien même ils ne sont pas les plus percutants au point de rester dans les annales du show. Que ce soit avec la course désespérée de Sam pour acheter un poney (le jouet, pas l’animal grandeur nature), les petites piques entres Kensi et Marty, et les répliques de Hetty, l’humour est toujours présent et bien dosé. La contradiction entre la carrure de Sam et son passé de Navy SEAL et son envie enfantine de se procureur le jouet coûte que coûte m’ont bien fait sourire. La question de Deeks à Kensi sur le chromosome Y (parmi d’autres vannes) également, tout comme la jalousie d’Eric envers Nell lorsqu’elle est amenée à effectuer une mission sous couverture. Voilà ce que je retiendrai de ces différents volets.

 

Il y avait pas mal de recours à des couvertures également, mais je déplore que ces utilisations de fausses identités ne soient qu’une petite étape pour faire progresser l’enquête. En fait, elles ne sont qu’un prétexte pour prouver que le NCIS de Los Angeles est bien spécialisé dans les couvertures. Seulement, c’est dommage de ne pas creuser le sujet et de se contenter d’une ou deux scènes dans laquelle un des agents se fait passer pour telle ou telle personne uniquement dans le but de placer un mouchard dans la salle des serveurs d’une société soupçonnée d’actes illégaux, comme dans l’épisode « Exit Strategy », par exemple. De même, la couverture de Kensi dans « Higher Power » auprès des étudiants et celle de Nell dans « The Watchers » étaient, en fin de compte, peu intéressantes. J’avais espéré voir Kensi évoluer véritablement dans le milieu universitaire, et Nell dans le bureau et flirter avec le collègue, mais non, il n’en fut rien. A peine Kensi se présentait-elle aux étudiants que quelques scènes plus tard, on la voyait déjà investir le domicile de l’un d’entre eux arme au poing et révéler sa véritable identité. Quant à Nell, ma foi, on ne l’a pas vraiment vue faire grand-chose, à part ranger des dossiers. J’aurai voulu voir une véritable mission sous couverture digne de ce nom.

 

Pour l’épisode « Partners », le NCIS avait décidé de se la jouer psychologique avec les interrogatoires séparés des deux agents du DSS (ce qui m’a permis de découvrir l’existence du DSS). Si au départ, ce changement de registre amputé de courses-poursuites et explosions en tout genre était prometteur et permettait de casser un peu les codes de la série pour proposer quelque chose de différent, cela a fini par me lasser vers le milieu de l’épisode. Heureusement que le duo Kensi/Marty connaissait les meilleurs moments et apportait la touche action du show sinon je passais directement à la case dodo. A l’inverse, le côté émotion et investissement personnel de « Exit Strategy » a plus attiré mon attention. On y voyait Sam Hanna assumant ses responsabilités vis-à-vis de Jada tout en s’éloignant du simple mobile de vengeance du frère de Jada.  Ce changement de piste était bien trouvé. Enfin, l’arrivée du directeur assistant Granger m’a complètement rendue indifférente. Plus précisément, le personnage est venu dans la série comme un cheveu sur la soupe et on ne sait presque rien de lui. Il se pose tranquillement, puis part avant de revenir. J’aurai plus envie de dire « WTF ?!? » qu’autre chose. Ce nouveau est sûrement présent pour créer une nouvelle dynamique, mais personnellement, je n’accroche pas. Surtout, j’ai plus l’impression qu’il fait office de décor, malgré son poste. Enfin, attendons de voir ce que la suite nous réserve…

 

Pour finir :

Mes + : L’humour/ L’ambiance de Noel de l’épisode « Higher Power »

Mes - : Des missions sous couverture peu exploitées

 

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

 

Sériecalement Vôtre,

VK