03 mai 15

BROADCHURCH, SAISON 2

 

Pour tout vous dire, je suis partagée par cette saison 2, à laquelle j’ai préféré la première. Pris individuellement, le second cru de Broadchurch n’est pas si mal : une enquête et en parallèle, un procès, suite logique d’une précédente affaire, avec un très beau travail de réalisation et de lumière. Pris dans la globalité de la série, les effets de surprise et de charme se sont estompés par rapport au premier millésime. On avait déjà vu une enquête auparavant, on avait déjà vu les mêmes rouages en termes de composition visuelle, on avait déjà eu le même cadre (Broadchurch, même si quelques nouveaux lieux sont apparus). Surtout, la deuxième saison m’a parue n’être qu’un prétexte pour développer l’affaire Sandbrook. Affaire dont l’origine se rapproche de celle de Dany Latimer : un malheureux accident, dû à une situation inopportune et une vive réaction. Il n’y a pas de préméditation (enfin si, pour le second meurtre Sandbrook), de plan machiavélique, ces drames se sont produits comme ça, sans que l’on s’y attende, et c’est réaliste.

 

Boradchurch 2

 

On peut souligner l’effort de la série à présenter la deuxième partie tu traitement judiciaire du meurtre du jeune Latimer, à savoir le procès. La relation/le duel entre les deux avocates était intéressant. Souvent, on s’attarde sur le déroulement de l’enquête, puis quand le coupable est démasqué, tout s’arrête. On ne voit pas le procès, ses conséquences sur la famille qui a la sensation de revivre le calvaire encore et encore. Ou alors, on voit un procès, mais ce dernier sert à découvrir que l’enquête n’a pas cerné le vrai coupable, et les protagonistes creusent pour révéler la vérité. Dans Broadchurch, la partie procès n’est pas mise en silence. J’avoue que c’est plutôt bien joué qu’il se soit conclu par l’innocence de Joe, bien que coupable, à cause du doute raisonnable instillé par son avocate parmi les jurés. On comprend la complexité du travail de l’accusation et la défense. On reste dans la dure réalité : parfois, justice n'est pas rendue.

A part cela, ce n’est pas l’intrigue qui puisse donner lieu à un large panel de possibilités… Que dire/faire de plus, si ce n’est apporter des éléments nouveaux qui vont tout remettre en question ? Il fallait donc associer le procès à une autre histoire, sinon la série ne durait pas plusieurs épisodes. C’est Sandbrook qui a fait office d’accompagnant, et qui m’a fait sentir qu’elle était la principale motivation de cette saison 2. Mais la une passée, et à mes yeux, suffisante et satisfaisante en elle-même, l’envoûtement effacé, je me suis moins captivée pour cette nouvelle enquête. Signe alarmant : j’ai même manqué un ou deux épisodes sans en ressentir de culpabilité, sans chercher à les rattraper alors que le replay existe !!

Néanmoins, je reconnais l’excellent jeu des acteurs : principaux et secondaires, anciens (i.e, présents en saison 1) et nouveaux. Les échanges Ellie/Alec, toujours aussi doux^^. Deux personnalités en totale contradiction qui forment un duo parfait. J’apprécie la place accordée aux femmes dans des rôles clés : les deux barristers, la juge (bien qu’elle ne soit pas un personnage majeur). On aurait pu tout attribuer à des acteurs masculins, ou avoir une majorité de ces rôles donnée à des hommes. N’allez pas croire que je suis une féministe radicale, loin de moi cette idée, mais disons que ça fait plaisir de voir cela quand, à côté, trois quart des personnages principaux de séries sont des hommes… Et même parfois, je pense par exemple à la franchise Law & Order, quand une femme est présente dans l’équipe des procureurs/avocats de la défense, j’ai l’impression qu’il s’agit d’une stratégie pour prouver qu’on a bien respecté le quota minimum des rôles féminins…

 

Broadchurch 1

 

Maintenant qu’une saison 3 est confirmée, je ne peux que demeurer perplexe. De quoi va-t-on discuter ? Il me semble qu’on a fait le tour des questions.

L’affaire Latimer est terminée. On pourrait imaginer le meurtre de Joe et rebelote, plusieurs habitants de Broadchurch seraient suspectés chacun leur tour. On inventerait des coïncidences par lesquelles plusieurs d’entre eux auraient été plus ou moins proches géographiquement de Joe à un moment donné. Encore une fois, point de nouvelles surprises à l’horizon, et pourquoi ressasser cette histoire ? Même raisonnement si les suspects sont totalement étrangers à Broadchurch : ce serait le même schéma narratif.

Un nouveau meurtre à Broadchurch ? Euh… personnellement, non, on a déjà assez donné. Et ficelles narratives déjà éprouvées...

Un deuxième procès de Joe, suite à l’émergence d’éléments accablants ? Non merci. Un seul procès a été suffisant. « Trop de procès tuent le procès »… Un chemin de croix de Joe vers la repentence et un pardon de Beth ? Possible, mais est-ce le thème de base de Broadchurch ? Je n'en suis pas très convaincue... 

Un focus sur le duo formé par les deux avocates qui rouvrent l’affaire pour laquelle le fils de l’une d’elles est sous les verrous, avec l’appui d’Alex et Ellie ? Envisageable. Mais ne s’éloignerait-on pas alors de Broadchurch, et dans ce cas-là, l’écart entre le titre de la série et le contenu réel de la saison 3 ne me paraîtrait pas cohérent… A l’instar du Paris-Dakar qui se déroule en Amérique du Sud (mais ce n’est pas la faute des organisateurs), ou du jeu télévisé Pékin Express qui se déplace de continent en continent… Ce n’est qu’un détail, mais j’aime bien m’arrêter dessus^^.

Bref, quelles seraient les autres hypothèses ? Une saison dédiée à une enquête menée par Miller en inspecteur principal ? Mais sur quoi ? Et encore à Broadchurch ? Et avec la même réalisation ? Déjà vu…

 

Sériecalement vôtre,

VK Série