09 mai 12

HAWAII FIVE-O, EPISODE 2*10, "KI’ILUA"

Ce que j'en ai pensé...

(diffusion française du 5 Mai 2012)



hawaii 1


J'ai bien aimé cet épisode, comme d'habitude avec cette série, en fait. Pour l'instant, j'ai toujours passé d'agréables moments avec Hawaii Five-0, parce que le show est un concentré d'action, de suspens, et d'humour (notamment les conversations animées du couple Steve/Danny). L'épisode du 5 Mai n'a pas dérogé à cette règle en nous plongeant dans une véritable aventure périlleuse. Une aventure aux allures de mission suicide puisque le 5-0 partait à la rescousse de McGarrett, retenu prisonnier en... Corée du Nord ! Celui-ci s'était envolé dans cette contrée pour aider Jenna Kaye à libérer son fiancé, Josh, moyennant finances. Bien entendu, la remise de la rançon avait viré au désastre: il ne s'agissait que d'un leurre pour piéger Steve. Leurre mis au point par son ennemi juré Wo Fat, avec la participation de Jenna ! En réalité, on savait déjà que ce voyage n'allait pas se finir sur de belles photos de vacances. Au début de la saison, on avait déjà vu Wo Fat en compagnie de Jenna, et il était évident que celle-ci ne se trouvait pas à côté de lui par pure coïncidence... On se disait même que c'était une traitresse... Maintenant, on sait qu'elle s'était retrouvée dans une position extrêmement délicate.


Tout d'abord, abordons le personnage de Steve McGarrett. Ce mec est tellement génial, mais aussi fou quelques (voire plusieurs ?) fois. Steve est un peu comme un chien fou  doué d'un grand cœur. Il est toujours présent pour son équipe, prend soin d'elle. Il ne se contente pas d'en être uniquement le chef, mais se soucie de ses coéquipiers. La preuve dans cet épisode: il suit Jenna jusqu'en Corée sans poser la moindre question, sans aucune hésitation. Dans un certain sens, il est complètement dingue. Mais il n'en reste pas moins un homme sur qui on peut compter. Il est comme ça, McGarrett. Toujours prêt à donner de sa personne pour les autres. C'est la raison pour laquelle j'adore ce personnage, et encore plus quand il se chamaille avec son compère, Danny. Leurs joutes verbales sont tordantes. Ce duo fonctionne d’ailleurs à merveille : Steve le type qui agit à l’instinct, toujours dans l’action, sous le regard exaspéré de Danny, la voix de la raison. Ces deux-là sont comme le ying et le yang.


Quant à Jenna Kay, j'étais en pétard contre elle, parce qu'elle avait retourné sa veste contre les personnes qui l'avaient accueillie. Mais plus l'épisode avançait et plus mon aversion se transformait en compassion. Vu sous un autre angle, Jenna est plutôt une femme forte qui prend tous les risques par amour. Elle fait preuve d'une persévérance sans faille pour retrouver son fiancé. Certes, elle se sent coupable que la mission de la CIA à laquelle elle participait avec Josh ait échoué, mais elle ne lâche pas l'affaire. Elle y croit. Elle veut tellement croire que Josh est en vie qu'elle collabore avec Wo Fat. Elle aurait pu se poser des questions sur l'authenticité des révélations de Wo Fat, la rationalité de la situation, car n'oublions pas qu'elle est de la CIA, quand même... Peut-être qu'elle savait quelque part que c'était trop beau pour être vrai, mais l'espoir de revoir son fiancé était tellement fort qu'elle a décidé de s'y accrocher, ne serait-ce que pour tenir, ne pas sombrer et avancer dans la vie. Et aussi, c'est très dur et violent d'admettre que quelqu'un que l'on aime est parti pour toujours alors qu'il pourrait très bien être retenu prisonnier quelque part dans le monde. La recherche de Jenna la maintenait ainsi hors de l'eau. Un espoir irrationnel dont elle ne pouvait se défaire. Sa trahison n'était que le reflet de cet espoir mais également désespoir ressenti par un être humain qui ne cherche qu'à se battre pour celui qu'il aime. Ce qu'a fait Jenna (la trahison) n'était pas héroïque, mais on ne peut pas vraiment lui jeter la pierre. En fait, c'était même une bonne idée de présenter les choses de cette façon. Jenna n'est qu'un être humain qui a commis cet acte par amour. On ne peut pas la juger parce qu'elle s'est retrouvée prise au piège: donner Steve pour sauver Josh ou ne pas donner Steve et signer ainsi l'arrêt de mort de Josh. On réalise son dilemme, on a pitié pour elle.


En ce qui concerne le sauvetage, et surtout la ballade sur le territoire nord-coréen, je n'aurai qu'une question à poser: est-ce normal que tout ce petit monde crapahute tranquillement, comme de parfaits touristes, dans ce pays réputé pour son régime autoritaire, totalitaire ? C'est un pays censé être très fermé, replié sur lui-même. Or, dans l'épisode, on a plutôt l'impression qu'on peut y entrer et sortir sans problème... Voyez-vous, je pensais plutôt que le territoire devait être très surveillé... Et là, on voit un hélicoptère qui vole sans souci dans le ciel, un pont détruit par un lance-roquette, mais personne ne détecte quoi que ce soit ? La surveillance n’est en fin de compte pas très au point... C'est vrai que l'explosion du pont avait lieu en pleine forêt, mais il me semble que l'hélico aurait pu être détecté par les radars, entraînant ensuite une course poursuite de la part d'hélicos ou d'avions nord-coréens... Malgré ces points pas très crédibles à mes yeux, c'était tout de même sympathique de voir les héros jouer les commandos dans la forêt, tirer sur tout ce qui bouge et plus important, libérer Steve !


Pauvre Steve, cette fois-ci, il en a vu de toutes les couleurs. D'abord trahi par Jenna, puis piégé par l'abominable Wo Fat et torturé par ce dernier. Les scènes de confrontation entre les deux hommes pimentaient l'épisode et le rendait tendu (tout comme le sauvetage ensuite). J'adore quand un personnage principal se fait malmener par son pire ennemi. De la torture comme il se doit: coups de poing, chocs électriques, un Steve suspendu dans les airs par des chaînes aux poignets… C'était génial (à ce stade, c'est la vision de beaucoup trop d'épisodes de Criminal Minds qui me met dans cet état...). Heureusement, Steve s'en est sorti, tout comme, malheureusement, Wo Fat. Le grand méchant réussit à s'échapper... encore une fois. Bon, pour l'instant, ça passe. Mais à la longue, ces face-à-face Steve/Wo Fat et fuites de Wo Fat, s‘ils se multiplient, risquent de nuire gravement à la série, et plus particulièrement au mystère entourant la mort du père de McGarrett. Les scénaristes ont certainement prévu de donner le fin mot de toute cette histoire à la conclusion de la saga. Cependant, à force d'avoir toujours le même schéma rencontre de Wo Fat+Disparition de celui-ci+Réapparition du criminel avec de nouveaux sbires, on risque de se lasser. Parce qu'à chaque fois que ce bonhomme revient, il est toujours bien entouré d'hommes et de moyens matériel. On se demande bien comment il fait pour toujours exécuter son come back au top et surtout comment il fait pour s'échapper dans des conditions parfois invraisemblables. A la fin, on court le danger d'avoir l'impression de regarder un blockbuster d’action pure où le méchant en est presque increvable. Genre le bad guy est coincé dans un bâtiment qui explose et quelques scènes plus tard, alors que le héros rentre chez lui pour se remettre de son combat féroce, le bad guy revient à la charge en l'attaquant dans sa maison, alors que ses habits sont en lambeaux, qu'il a le visage à moitié brûlé, du sang partout, des blessures d’anciennes duels, etc. Ce serait bien de varier un peu le schéma. Faire comme Castle, par exemple. Il y a un fil rouge sur la mère de Beckett, mais au moins, à chaque fois que le mystère est traité dans un épisode, on ne revoit pas le même ennemi, mais par exemple, on revoit un individu (qu’on a déjà rencontré auparavant), et celui-ci meurt. Sa mort amène par la suite un nouvel élément mystérieux et Beckett est obligée de creuser une nouvelle piste, et le meurtre de sa mère n'est toujours pas élucidé.


Malgré ce point, le fil rouge sur Steve reste intéressant. Et ce qui me plaît dans Hawaii Five-0, c'est que le fil rouge sur Steve n'obstrue pas les autres intrigues concernant le reste des personnages. Chacun a droit à ses problèmes: la révocation de Chin de la police, la mission sous couverture de Kono, l'ex-femme et la fille de Danny. En conclusion, Un épisode rythmé par l’action, du suspens, une situation critique, des sueurs froides et une course contre la montre... Et qui se termine sur un happy end (sauf pour Jenna) !


Conclusion :
Mes + : Le face à face violent Steve et Wo Fat/ La mission de sauvetage de l'équipe prête à se sacrifier pour récupérer Steve
Mes - : Un Wo Fat qui arrive toujours à échapper aux mailles du filet


Et vous, qu’en avez-vous pensé ?


Sériecalement Vôtre,
VK