03 mars 13

THE MENTALIST, 4*23 "RED ROVER" & 4*24 "THE CRIMSON HAT"

Encore une victoire pour John le Rouge…

(diff fr)

 

mentalist1

 

Décidément, John le Rouge est vraiment trop fort, et il l’a prouvé une fois de plus dans ce season finale. Au départ, dans le 4*23, j’étais estomaquée du comportement de Jane, avec son plan pour faire avouer son crime au meurtrier, puis ses insultes à Wainwright. J’avais eu du mal à en croire mes yeux et oreilles. Jane avait l’habitude de flirter dangereusement avec les limites de la loi, mais là, j’étais ahurie qu’il aille aussi loin. Finalement, ce n’était qu’un plan pour faire sortir John le Rouge de sa tanière. Bien pensé. Le 4*24 nous plongeait dans une ambiance inhabituelle, mystérieuse avec cette adepte de John le Rouge. Il faut dire que le cadavre au visage déformé tombait un peu comme un cheveu sur la soupe, mais bon, pourquoi pas ? Le stratagème était intéressant et avait des chances de fonctionner… si John le Rouge n’avait pas été aussi malin. Franchement, j’avais vraiment cru que John se trouvait à l’arrière de la limousine. Mais la voix et la silhouette de Wainwright, assez reconnaissables, étaient intrigantes. Je me disais : « non, ça ne peut pas être lui ?! ». Et bien non, ce n’était qu’une marionnette innocente utilisée et sacrifiée par John. Dommage que Wainwright soit mort, je le trouvais sympathique, comme boss.

 

En définitive, on retourne à la case départ : on ne sait toujours pas qui est John le Rouge, mais on se doutait qu’on n’allait pas le découvrir avant un bon bout de temps. Néanmoins, on connaît une de ses disciples. La relation entre cette jeune femme et John est assez bizarre. Elle me fait penser à une relation du type gourou de secte et fidèle. En tout cas, je verrais bien John le Rouge en gourou. Si on fait attention, au cours des saisons, Patrick et le CBI ont rencontré quelques disciples de John le Rouge, et un certain nombre était dans les forces de l’ordre. John le Rouge semble avoir ses entrées dans ce secteur… En fait-il partie ou occupe-t-il une place influente ? En général, ces personnes, si ma mémoire ne me fait pas défaut, étaient plutôt bien ancrées dans la société, c’est-à-dire qu’elles n’étaient pas vraiment ce qu’on pourrait qualifier de marginaux, sans-abri. Elles avaient une profession, un toit, elles ne semblaient pas être dans le besoin. Donc soit elles étaient des agents auxquels John le Rouge avait donné une mission tandis que les autres disciples vivaient reclus avec lui quelque part, soit la communauté de John le Rouge obéit à une organisation particulière. Oui, après mon idée folle selon laquelle un agent du CBI était John le Rouge (d’où ma parenthèse sur John le Rouge et les forces de l’ordre plus haut), voici celle où John le Rouge est à la tête d’une secte… Quoi qu’il en soit, c’est assez surprenant et inquiétant de voir que des personnes en apparence saines d’esprit puissent suivre un tel individu. Est-ce un choix libre ou sont-elles menacées d’une quelconque façon ? Et si c’était un choix libre, quelles en sont les raisons ?? Pour cette dernière hypothèse, je suis de nature à vouloir comprendre les raisons. Non pas que j’éprouve de la sympathie pour des criminels, mais je trouve intéressant d’apporter un éclairage sur leur personnalité, d’autant plus avec cette histoire autour de John le Rouge. Je ne veux pas qu’on me dise « le type tue parce qu’il tue » tout simplement.

 

mentalist2

 

Sinon, à part cette réflexion sur l’abominable John le Rouge, j’avais quelques détails à pointer du doigt. Notamment celui concernant la rapidité de l’équipe à placer le faux cadavre de Rigsby et à cacher le vrai Rigsby (surtout, la morgue n’aurait-elle pas décelé la disparition d’un cadavre, ruinant ainsi les efforts de Jane et du CBI ?). Ou celui concernant Jane faisant une surprise à  Lisbon dans l’église : comment savait-il qu’elle viendrait dans cette église à cet instant précis, sachant qu’il a passé les derniers mois à Las Vegas ? En fin de compte, encore un épisode sur John le Rouge, et encore une victoire à son compteur.

 

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

 

Sériecalement vôtre,

VK


17 janv. 13

THE MENTALIST, 4*17, "CHEAP BURGUNDY"

Le CBI n’est vraiment rien sans Patrick Jane…

(diff fr)

 

Il était temps que je me remette à poster des commentaires sur The Mentalist… Alors cet épisode m’a plus choquée qu’autre chose, parce qu’il était la parfaite illustration que le CBI n’était rien sans Patrick Jane. Je pense avoir dit (ici et/ou ailleurs) que mon souci avec la série était qu’elle semblait donner trop d’importance aux compétences de Jane à démasquer les coupables, au détriment des policiers. Et bien dans cet épisode, c’en était encore plus flagrant, voire scandaleux pour moi. Peut-être que ce jeu de faire mettre le CBI au second plan est pleinement assumé, mais bon, moi, ça me gêne. Parce qu’en l’occurrence, le CBI était complètement paumé sans Patrick qui résout l’affaire en même pas trois minutes avec une réplique de Shakespeare. Même pas capable de faire craquer un suspect. Pire, le CBI s’abaissait à utiliser des stratagèmes ridicules… Je fais référence à Rigsby et sa tentative d’hypnose qui se retourne malheureusement contre lui et le fait passer pour un véritable crétin. C’en était désolant, je me sentais embarrassée pour ce personnage. Je veux bien que les policiers soient un peu tournés en dérision, mais s’il vous plaît, un minimum de respect. Ce sont des flics, tout de même ! Ils sont censés être assez intelligents pour résoudre une affaire par eux-mêmes. Avec ce volet, ce n’est pas vraiment pour tout de suite… Il y avait quand même un point positif : c’était un plaisir de voir oncle Keith (enfin, Craig Sheffer) ! (je l’avoue : j’aime One Tree Hill).

 

Quant à Jane et sa collaboration avec Darcy, finalement, c’était pour apprendre que l’agent du FBI le soupçonnait d’être un disciple de John le Rouge. Hypothèse intéressante, mais dans ce cas, Patrick Jane serait un véritable psychopathe, prêt à laisser tuer sa femme et son enfant ! Faut le faire, quoi... En soi, ce n’est pas impossible, mais ce serait, de la part des scénaristes, faire preuve d’un sacré culot ! Ils nous auraient présenté un Jane détruit par la perte de sa famille, aidant la police et en même temps, traquant John le Rouge, pour finalement nous surprendre en nous expliquant que Jane était un disciple de John le Rouge (et pourquoi pas John le Rouge lui-même ?) et que sa coopération avec le CBI n’était qu’un jeu pervers… L’idée est tentante, mais j’ai un peu du mal à y adhérer. Ou alors, si Jane avait des tendances meurtrières, il était en effet John le Rouge, mais à un moment, un concurrent se serait mis en tête de lui voler la vedette. Patrick l’aurait insulté et le deuxième John le Rouge se serait vengé. Ensuite, Patrick aurait décidé d’aider la police pour se venger de son concurrent… Mon imagination est débordante…

 

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

 

Sériecalement vôtre,

VK

Posté par VK Serie à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,