11 mai 15

SERIES MANIA S6 : WEB SERIES

 

En cette sixième saison du festival, Ex-Model a été sacrée meilleure web série. J’en suis contente car j’ai eu un coup de cœur pour elle, lors de sa projection (le 24 avril). Invitée par Canalplay, je me suis laissée guider par ma curiosité pour les web séries, genre dont je ne suis pas très familière (ah, série, quand tu nous tiens…). J’ai pu découvrir plusieurs d’entre elles lors de la séance : Ex-Model, donc, Neffy, L’équipe, Haphead, Sanfranland, Thomas et Thomas s’en vont au Groenland, Umm Abdo Al-Halabiya (liste non exhaustive car je suis arrivée un peu en retard). Certaines d’entre elles sont disponibles sur Canalplay.

 

Equipe Umm Abdo Al-Halabiya

 

Présentation de ces web séries :

Les résumés, en italique, sont issus du site Séries Mania. La suite provient des échanges avec le public après la projection, avec les équipes de Thomas et Thomas, Ex-Model et Umn Abdo Al-Halabiya.

Neffy :

« Immigrée nigérienne, Neffy habite depuis trois ans à Nottingham et mène une vie solitaire. Ses journées sont partagées entre son travail dans les toilettes d’une boîte de nuit et des longues heures de désœuvrement. Elle ne croit plus à nouveau départ : après avoir quitté son pays natal pour de mystérieuses raisons, ses espoirs se sont mués en une muette résignation. C’est alors que son chemin croise celui d’Allie, la fille de son insupportable voisine. Leurs secrets respectifs vont les rapprocher… Une chronique sociale et une histoire d’amitié dans la tradition du cinéma britannique engagé. »

Umm Abdo Al-Halabiya :

« Tournée à Alep entre novembre 2013 et juin 2014, "Umm Abdo" est une série syrienne dont le personnage principal est une mère de famille… interprétée par une petite fille de treize ans ! Vivant dans les quartiers contrôlés par l’opposition au régime officiel, l’héroïne tente tant bien que mal de continuer à gérer son foyer en dépit du contexte politique. Un feuilleton Youtube militant, drôle et surprenant sur un pays divisé par la guerre. »

Dans cette web série, des enfants interprètent des personnages adultes. Ce choix de la production a été critiquée. Elle a été accusée de manque d’éthique, d’utiliser des enfants pour gagner en célébrité. En fait, lors du casting, étant donné les conditions de tournage rudes, peu de femmes ont souhaité jouer dans la série. Comme des enfants voulaient participer, la production a choisi de les prendre et de les faire interpréter des personnages adultes. Au-delà de la raison pratique, la production souhaitait montrer la réalité d’enfants vivant dans une zone de conflit.

Thomas et Thomas s’en vont au Groenland :

« Thomas et Thomas sont deux amis trentenaires qui doivent partir au Groenland, dans le village de Kullorsuaq. Ils vont retrouver le père de Thomas B ainsi que leurs amis inuit Ole et Adam. Une comédie coréalisée par Hugo Jouxtel et Sébastien Betbeder (2 automnes, 3 hivers) dans le cadre d’un grand projet transmédia construit autour d’un site internet et comprenant également deux moyens métrages sortis en salles le 25 février : "Le film que nous tournerons au Groenland" et "Inupiluk". »

Cette web série se divise en deux parties égales de cinq épisodes chacune : la première moitié centrée sur la préparation du voyage, la seconde se déroulant au Groenland. La web série constitue un complément hors champ de ce que l’on verra dans le film en préparation.

 

Equipe Ex-Model

 

Ex-Model :

« Xin Xin, mannequin d’origine chinoise vivant à Paris, découvre soudainement qu’elle est trop vieille pour travailler alors qu’elle n’a même pas trente ans. Paniquée à l’idée de se reconvertir, elle s’essaye à divers métiers qui l’empêcheront de finir pauvre ou pire… dans l’anonymat ! Sur le chemin de sa nouvelle vie, Xin Xin va faire face aux dures réalités : payer pour aller au restaurant, ne plus être invitée en soirée, se lever tôt, prendre du poids, avoir des rides… Bref, être une femme normale. Une comédie chinoise qui décrit de façon décapante le milieu de la mode. »

La web série compte déjà deux saisons. Elle a été diffusée sur Youku, le youtube chinois et coproducteur de la série,  et a rencontré un immense succès : 80 millions de vues ! Elle a été tournée à Paris, Pékin et dans la ville natale de l’actrice principale Xin Wang. Au départ, la web série était prévue sur le mannequinat, mais la production était plus intéressée par la vie après mannequinat.

Sanfranland :

« Sanfranland fait la chronique des vies légèrement borderline de trois copines pré-trentenaires. Les plans de Bobbi pour une vie rangée explosent soudain quand elle découvre son fiancé au lit avec une dominatrice. Encouragée à se joindre à ses deux meilleures amies à San Francisco, elle laisse sa petite ville de Géorgie pour emménager dans un tout nouvel environnement. Les trois héroïnes vivent alors au gré de leurs aventures nocturnes et de leurs soirées, et Bobbi commence à découvrir ce qu’elle désire vraiment. »

L’Equipe :

« Paris 2015, le lieutenant Maxime Mougeot a été choisi pour infiltrer une organisation criminelle appelée : "L’ E.Q.U.I.P.E.". Derrière ce vaste réseau mafieux se cache une puissante secte aux origines mystiques, comptant des adeptes dans tous les milieux sociaux, y compris dans le gouvernement… Une web-série musclée, entre Braquo et Mafiosa. »

Haphead :

« "Haphead" est une web-série canadienne racontant l’histoire d’une fille sous l’emprise totale des jeux vidéo. En 2025, les jeux sont tellement immersifs que les adolescents acquièrent leurs compétences en jouant. Maxine découvre ainsi que son jeu préféré agit directement sur sa mémoire musculaire et peut la punir selon le niveau de ses performances… Un récit d’aventures dans un monde dystopique aux accents cyberpunks. »

 

Equipe Thomas & Thomas

 

Mon avis ?

J’ai clairement été plus attirée par les web séries sur le ton de l’humour : Thomas et Thomas, Sanfranland, et Ex-Model que j’ai beaucoup aimé. Quand il s’agit de séries TV, c’est plutôt l’inverse : en général, je préfère les drama que les comédies (celles de 26 min). Dans ce cas, je pense que j’ai aimé parce qu’on comprenait vite et efficacement le sujet de l’histoire. Les deux Thomas préparent leur voyage au Groenland. Ex-Model : ce sont les tribulations d’un ex mannequin, ex gloire, qui essaie de s’en sortir dans sa nouvelle vie normale. Sanrfanland : c’est l’histoire d’une jeune femme trompée par son fiancé qui retrouve ses amies délurées à San Francisco et évidemment, cette équipe va faire des étincelles.

 

 

Ex-Model est celle qui se démarque du lot, à mes yeux. Question de goût et de couleur. Parce qu’elle traite du revers de la médaille de la mode : quand on est mannequin, c’est beauté, gloire, paillettes ; quand on ne l’est plus (assez rapidement car les carrières ne sont pas très longues), et bien… c’est la « déchéance ». Ex-Model montre cette vie-là, au travers d’un personnage qui, dans la 2nde saison (diffusée lors du festival), prend avec décalage, détachement sa nouvelle condition. Elle vit des situations cocasses (voire humiliantes^^), elle se moque d’elle-même et avance, trouve de nouveaux plans (plus ou moins foireux) pour gagner sa vie. La réalisation, l’écriture jouent beaucoup au charme de la web série. L’héroïne nous confie en voix off ses déboires, ses commentaires ; les situations s’enchaînent, on ne s’ennuie pas ; les idées fusent et sont originales (j’adore le « chow chow panda », cette race de chien est trop chou !!). J’espère qu’elle pourra être diffusée en France !

Sanfranland est drôle aussi, mais disons que son thème me paraît moins frais. Si les situations peuvent se réinventer, c’est un peu la même chanson : la jeune femme va se remettre en question, entre virées folles, pyjama partys avec ses copines, et sûrement des garçons vont s’immiscer dans cette affaire… Un genre de Sex and the City sous le soleil de Californie et plus soft…

 

J’ai eu un peu de mal à me plonger dans d’autres web séries. L’absence des sous-titres, bien que je me débrouille en anglais, a peut-être joué. De même la succession des sujets les uns à la suite des autres sans pause n’était peut-être pas une condition idéale pour bien s’imprégner de chaque projet. Pour L’Equipe, d’habitude, je suis fan du policier/espionnage/organisation criminelle, mais là, j’ai moins accroché. Des situations/personnages prévisibles ? comme la tueuse professionnelle sexy, le flic infiltré et son rite de passage ? J’aurai plus vu un tel thème traité dans un format plus long, pour développer les protagonistes et évènements. Pour Haphead, même si j’avais compris que les jeux vidéo étaient au cœur de l’histoire, au début, j’ai cru que la société était divisée en plusieurs castes, notamment à cause du tatouage du père, « outcast ». Donc oui, cette fois-ci, l’humour m’a davantage captivée. En ce qui concerne Neffy, elle joue sur un autre registre : poignante, chronique sociale, rencontre entre deux êtres résignés, perdus. Elle est plus dure et relate une réalité qui émeut.

Les web séries se défendent bien. Elles proposent des sujets intéressants et variés. Elles ont l’avantage d’être courtes. Un genre prometteur !

 

A lire également sur Séries Mania S6 : Empire - GallipoliTellus

Tous les articles de cette saison et des précédentes

 

Et vous, qu'en avez-vous pensé ?

Sériecalement vôtre,
VK

Posté par VK Serie à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,