Ce que j'en ai pensé...

 

(diffusion française)

 

Le mystère autour de l’identité du fameux Shelburne ne fait que devenir de plus en plus oppressant, ainsi que celui concernant la personnalité de Joe White. L’enquête de l’épisode sur la jeune adolescente assassinée dans l’objectif d’éviter de faire sortir perdant d’un procès une société était bien dosée avec les scènes relatives à l’intrigue Shelburne. L’investigation ne perdait aucunement de son intérêt, c’est-à-dire que je n’ai pas ressenti qu’elle avait été expédiée à la va-vite pour faire de la place au fil rouge de la saison. Au contraire, on avait de quoi s’occuper entre les interrogatoires, les nouvelles pistes et l’arrestation des coupables. Et summum atteint lorsque Steve se met à défier le business man, et j’avais vraiment cru qu’il le sauverait (malheureusement, malgré tous ses efforts, Steve n’a pas pu repousser l’inévitable). Bon, certes, le coup de la relation entre le principal du lycée et une élève n’est pas nouveau et est loin d’être phénoménal, d’ailleurs, on pressentait facilement lors de la course poursuite en voiture que le conducteur suspect n’était autre que le principal. De même le meurtre orchestré pour sauver une société pour éviter un procès n'est pas innovant. Cependant, ce n’était pas non plus mauvais au point de détester. Ce n’est pas l’enquête du siècle, mais personnellement, j’ai globalement apprécié. En fait, il aurait été difficile d’approfondir et de proposer davantage de pistes et rebondissements, étant donné le traitement de l’affaire Shelburne. En somme, le mélange était assez bien équilibré et ceci  rendait l’épisode agréable à suivre.


Alors maintenant, parlons un peu plus de Shelburne. On peut dire qu’Hawaii Five-0 sait maintenir en haleine le spectateur avec le mystère Shelburne, grâce à ces petites scènes laissées par-ci, par-là, sans qu’il devienne pour le moment assommant. Les ennuis ne font que s’aggraver pour Joe White. Le personnage devient de plus en plus complexe et intéressant. Il prend petit à petit, depuis quelques épisodes, une place non négligeable dans la série, et ne fait plus seulement office de simple mentor et militaire. Les choses ne vont pas en s’arrangeant pour lui et son silence n’est pas sans conséquence sur sa relation avec McGarrett. On voit bien que ce dernier, jusqu’alors prêt à lui accorder une confiance aveugle, se rend compte que Joe lui cache quelque chose. McGarrett doute, se pose des questions, envisage même de croire que White est impliqué dans la disparition du chef yakusa (il ne peut plus ignorer certains faits). McGarrett a essayé de protéger White, de le mettre en garde, mais devant l’attitude sereine mais ô combien troublante de White face à la menace des représailles, Steve ne peut que s’interroger. Malgré son incompréhension, il n’hésite pas à prendre des risques pour sortir Joe des griffes d’Adam Noshimuri quand celui-ci enlève Joe et le torture pour avoir des réponses sur la disparition de son père, que Joe est le dernier à avoir vu en vie. C’était quand même drôle de voir Steve s’introduire tout seul dans le domaine d’Adam, armé de son seul pistolet et courage, et récupérer Joe presque les doigts dans le nez (j’ai trouvé cela un peu too much, mais bon, on peut passer, on ne va pas en faire un drame). Et là, alors que Steve pose des questions et martèle à raison qu’il a le droit d’avoir des réponses, surtout après s’être fait torturer par Wo Fat en Corée du Nord et y avoir vu Jenna Kaye se faire exécuter devant ses yeux, White décide de garder le silence et sortir de la voiture, d’une façon décontractée, en total décalage avec l’énervement de Steve. On peut ressentir que Steve se sent trahi, mais surtout qu’il ne comprend pas ce comportement. Mais je reste persuadée qu’il finira par avoir des réponses à force de persévérer, car je doute qu’il choisisse de rester passif.


On a donc assisté à une sorte de séparation. La relation entre Steve et Joe a pris une nouvelle tournure. A savoir si Joe est réellement du côté de Steve ou s’il joue double jeu (soyez encore plus proche de vos ennemis). La situation devient délicate, et il me tarde de découvrir qui est Shelburne et quel est le véritable rôle de Joe dans toute cette histoire. Mais pourquoi ai-je l’impression que son identité demeurera secrète encore longtemps ? Et là, attention à ne pas laisser les choses traîner en longueur, au risque de provoquer la frustration et l’ennui. Car oui, je veux savoir qui est Shelburne, mais si c’est pour attendre encore trois saisons, là, c’est un autre sujet… Et si Shelburne n’était autre que le père de Steve qui, en réalité, a fait croire à sa propre mort ? Ou alors, la mère de Steve qui de même, a simulé son propre meurtre ? Comme vous pouvez le constater, cette question sans réponse me turlupine…

Pour finir :
Mes + : La tournure que prend la relation entre Steve et Joe/ Le mystère autour de Joe et Shelburne
Mes - : Quelques aspects de l’enquête prévisibles (exemple : la relation entre le principal et l’élève)


Et vous, qu’en avez-vous pensé ?


Sériecalement Vôtre,

VK